Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur connecté.

Mini Calendrier

l m m j v s d
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
 
 
 

La Ducati TT... Ultime chef-d'œuvre de Fabio Taglioni !!! Cette redoutable petite pistarde qui hantait les compétitions dans les années '80, se caractérisait par un gabarit minuscule (comparable à une 250cc de l'époque), un poids plume (140 kg), un extrème dépouillement, et un novateur châssis en treillis tubulaire coiffant au plus juste un moteur Pantah de 600 ou 750cc, optimisé à 80-90 cv. Extrapolée de la prometteuse petite sportive Pantah (déjà très populaire sur route comme sur piste), elle avait été conçue en vue des Championnats TT2 ("Junior", ancêtre du Supersport) qui se déroulaient sur des Circuits de Vitesse en Italie ou Circuits Routiers type Tourist Trophy en Championnat du Monde. Puis elle avait été déclinée et développée en versions TT1 puis TTF1 (formules préliminaires au Championnat Superbike)... et sommairement adaptée aux grandes courses d'Endurance, démontrant ainsi son potentiel face aux multicylindres de plus forte cylindrée.

Tony Rutter lui a offert ses lettres de noblesse avec quatre titres de Champion du Monde TT2 (de 1981 à 1984), tandis que Marco Lucchinelli décrochait pour sa part une retentissante victoire sur la 750 TTF1 engagée aux Pro Twins de Daytona 1986 ; mais de nombreux autres titres et places d'honneur ont étayé son palmarès. Parmi les pilotes qui ont marqué son histoire, on peut citer Massimo Broccoli, Mauro del Piano, Sauro Pazzaglia, Stefano Carrachi, Jimmy Adamo, Trevor Nation, Juan Garriga, Benjamin Grau, Carlos Cardus, Walter Villa, Walter Cussigh, Oscar La Ferla, Virginio Ferrari, Manfred Fisher, Marc Granie, Philippe Guichon, Didier Vuillemin, Jean-Claude Jaubert, ou même Raymond Roche, ...
Les versions "usine" n'auront été produites qu'en quantités confidentielles au fil des besoins du Reparto Corse et des fidèles clients de la Casa Madre, et il aura fallu attendre 1985 pour qu'en apparaisse une version "civilisée", la 750 F1... (F1-A, F1-B, F1-Montjuich, F1-LagunaSeca, F1-SantaMonica).
Heureusement entre-temps, de nombreuses répliques ont été proposées dans les années '80 par quelques accessoiristes éclairés, ce qui a permis de populariser ce plaisir de pilotage et de multiplier les succès sur de nombreux évènements, notamment les éditions nationales de la Batlle of the Twins, de formules de Promotion, et de courses d'Endurance...
Depuis la fin des années 1990, le développement de courses Classic a remis à la mode ce modèle fabuleux, et de nombreuses nouvelles répliques sont apparues, fidèles à l'esprit originel ou parfois modernisées (moteurs Desmodue, parfois de plus forte cylindrée, jantes de 17" pour des pneus plus performants et plus économiques, freinage plus puissant, ...), options un peu discutables mais l'essentiel étant sans doute que la configuration soit adaptée au type de compétition, au plaisir et au budget du pilote.

Les modèles d'usine, aujourd'hui confinés dans des musées, sont "facilement" identifiables par leurs coloris rouge&jaune (TT2 - 600cc, 1981-1984, jantes 18/18", cantilever, tête de fourche compact et rondouillard), rouge&bleu (TT1 - 750cc, 1983-1985, jantes 16/18", cantilever, tête de fourche plus large et effilé) ou vert-blanc-rouge (TTF1 - 750cc, 1984-1987, jantes 16/18, 16/17 ou 16/16", suspension progressive, carénage plus massif). Ces rares exemplaires restent des références de restauration, mais il est généralement préférable de se fier aux photos d'époque, tant ces machines de guerre ont pu évoluer au gré de leurs combats et cicatrices, ou en fonction des progrès techniques au fil des ans.

---

---